16 mars 2016

Lancement du pool "ESS et économie circulaire"

Le 25 novembre 2015, suite à une matinale d'information sur les alliances possibles pour développer la place de l'ESS dans l'économie circulaire, l'Atelier lançait le Pool ESS et économie circulaire.

Partager cette page

Mercredi 25 novembre 2015, en pleine semaine européenne de réduction des déchets, à quelques jours du lancement de la COP21 a eu lieu une conférence d'information autour de trois acteurs de l'économie circulaire moins connus du grand public. Autour de la table : un jeune éco-organisme (Valdelia, sur le mobilier professionnel), un syndicat de traitement des déchets sur la métropole parisienne (le SYCTOM) ainsi qu'un acteur historique de la question du recyclage des textiles, de l'électroménager, de l'ameublement : Emmaüs France. Avec pour objectif premier de présenter leurs structures, rapidement les discussions se sont tournées vers leurs actions en direction des acteurs de l'ESS.

Pour Nathalie Breton de l'éco-organisme Valdelia, avec des objectifs importants de réduction des déchets, contractualisés avec l'Etat, en lien avec des partenaires du monde de l'ESS, des actions concrètes ont déjà été mises en place dans le domaine de l'ESS, comme par exemple une coopération entre la Camif, Valdelia et ses partenaires ESS sur la production de mini-séries de mobilier rénové à partir de déchets collectés. Comme principaux obstacles à ce déploiement plus large de l'ESS en Île-de-France, Valdelia identifie trois freins tels que : la logistique francilienne difficile à lire de l'extérieur ; les délais trop courts de récupération des déchets pour des acteurs de l'ESS dispersés et morcelés à ce jour ; un manque d'espaces de stockage en milieu urbain francilien (pourtant facteur clé de rotation des stocks et - in fine - de vente). Le SYCTOM, après une courte présentation par Alexandra Lhuissier du syndicat qui regroupe aujourd'hui plus de 80 communes de la métropole parisienne, fait état de différentes actions peu connues vis-à-vis des entreprises sociales. Avec des opérations de prévention mais aussi de promotion du réemploi, le syndicat gère également des déchèteries.

La présentation des aides du SYCTOM montre l'évolution de son positionnement, en articulation avec les acteurs du territoire. En effet, le syndicat travaille aujourd'hui avec les collectivités territoriales pour favoriser la bonne identification des acteurs de terrain, sans subvention directe, mais en soutien des actions des agglomérations, des communes et des départements. Cela s'intègre pleinement donc aux compétences et schémas directeurs des collectivités sur la question des déchets et fait sens plus largement puisque ces dernières connaissent parfaitement les acteurs de leur territoire sur ces sujets. Enfin, le témoignage d'Emmaüs France a permis de resituer les actions du réseau, positionné sur différentes filières REP (filières à Responsabilité Elargie du Producteur) et le travail de négociation avec les instances nationales (Ministère et éco-organismes) mais également en local avec les syndicats, les collectivités et les acteurs de terrain. Stéphanie Mabileau, du service filières d'Emmaüs France, a apporté un éclairage précis sur ce travail de mobilisation et de coordination au niveau francilien.

C'est après quelques échanges entre tous ces acteurs que l'équipe de l'Atelier a lancé le pool « ESS et économie circulaire », avec une dizaine d'entrepreneurs développant des activités d'économie circulaire dans un cadre ESS. En travaillant en 2015 avec les acteurs et institutions du secteur sur l'Observatoire de l'ESS, piloté par la CRESS IDF avec l'Atelier, l'Atelier a souhité pouvoir s'appuyer sur une observatoire fine pour entrer dans la réalisation. Aussi, l'objectif de ce « pool », réseau opérationnel, est de traduire par des actions concrètes les leviers de développement de l'économie circulaire identifiés dans la publication de l'Observatoire, parue le 1er décembre 2015. En animant un petit groupe d'acteurs, l'Atelier croit dans le potentiel de l'ESS dans l'économie circulaire ! Les objectifs de ce groupe de travail sont les suivants :

  • Rendre visibles les projets du pool pour accélérer leur développement, dans une logique de changement d'échelle collective
  • Mettre en lien les acteurs avec des partenaires techniques, avec des financeurs, avec des structures d'accompagnement, avec des prestataires connus, dans une logique d'alliances à renouveler
  • Stimuler les coopérations entre les acteurs, entre pairs, dans une même chaîne de valeur « filière », dans une logique de complémentarité
  • Porter des messages et des actions concrètes collectivement, en articulation avec les acteurs de l'économie classique, dans une logique de subsidiarité, au bon échelon

Grâce aux témoignages de Didier Toque de Nouvelle Attitude et à la présentation des clubs métiers de l'association OREE par Camille Saint-Jean, les membres du pool ont pu s'inspirer de parcours intéressants, qu'il s'agisse d'accompagnement de projet ou d'une stratégie d'alliance et de changement d'échelle avec l'adossement à un grand Groupe. En effet, Nouvelle Attitude est aujourd'hui une filiale du Groupe La Poste. Les participants ont alors pu exprimer leurs attentes quant à la dynamique du pool, entre recherche d'écoute, d'appui et de valorisation, permettant de constituer un véritable programme de soutien à leur développement, voire changement d'échelle. Les entrepreneurs sociaux présents lors de cette matinée ayant exposé leurs problématiques, exprimé leurs attentes et fait état de leurs besoins se placent tous résolument dans une logique collective d'une « filière économie circulaire » en tant que telle, de la production à la consommation, en passant par la distribution. Toutes en développement, avec des tailles et des projets divers, ces entreprises sociales souhaitent multiplier leur impact social et rentabiliser leurs activités, sans oublier les valeurs et motivations sociales et solidaires, à l'origine de leurs projets. Aussi, l'ESS encore trop faiblement représentée au sein de ce secteur pourrait trouver dans ce pool un tremplin vers de nouveaux partenaires et une nouvelle dimension régionale pour porter des messages plus haut et plus fort.

Un programme d'actions concrètes alternant temps conviviaux, temps techniques, temps de créativité et temps d'échanges entre pairs va donc se décliner très rapidement pour donner à ce pool une ambition précise qui réponde aux attentes de ses membres. L'équipe de l'Atelier se tient à votre disposition pour toute question concernant le pool et est très intéressée par nouer de nouvelles alliances pour 2016 autour des entrepreneurs combinant deux défis : l'ESS et l'économie circulaire !

Aller plus loin

Chi­ffres clés :

  • 20 % de la population française sur 2 % du territoire national
  • 90 % de l'énergie consommée est produite hors de son territoire
  • 40 millions de tonnes de déchets produits chaque année, dont 75 % déchets de chantier

Outils régionaux:

PREDIF - Plan régional de réduction des déchets en IDF (2010/2015) : développement du réemploi, de la réparation et de l'économie de la fonctionnalité.

Quelques objectifs franciliens:

  • 30 ressourceries / recycleries à l'horizon 2019 (29 déjà en activités en 2015)
  • SRCAE - Schéma régional du Climat, de l'air et de l'énergie en Île-de-France (adopté en 2012)