15 décembre 2014

L'économie sociale et solidaire peut-elle se recycler grâce à l'économie circulaire ? Le compte-rendu de la conférence

Dans le cadre du cycle de conférences dédiées aux nouvelles économies, l'Atelier - en collaboration avec ses partenaires Rue de l'échiquier et Socialter - a organisé le mercredi 10 décembre son second événement sur la thématique de l'économie circulaire. Dans les locaux de La Recyclerie , sur le thème « l'économie sociale et solidaire peut-elle se recycler grâce à l'économie circulaire ? », connaisseurs et néophytes se sont retrouvés pour échanger sur les passerelles possibles entre ces deux formes d'économie.

Partager cette page

Qu'est-ce que l'économie circulaire ?

Présentation par les étudiants en M2 de Sciences Po Paris.

Ces vidéos seront mises à jour ultérieurement (haute qualité).

La présentation

Compte rendu de la conférence

Lancement : Jean-Marc Brûlé et Antoinette Guhl

Lancement de la soirée par le président de l'Atelier, centre de ressources de l'économie sociale et solidaire d'Île-de-France, et Antoinette Guhl, Maire Adjointe de Paris en charge de l'ESS et de l'économie circulaire.

Ces vidéos seront mises à jour ultérieurement (haute qualité).

Introduction aux débats : Antoinette Guhl

L'introduction d'Antoinette Guhl, adjointe à la Maire de Paris Adjointe à la Maire de Paris en charge de l'économie sociale et solidaire, de l'innovation sociale et de l'économie circulaire, a permis de rappeler l'existence d'un lien naturel entre économie circulaire et économie sociale et solidaire. Ces deux formes d'économie nouvelles se retrouvent à travers un ensemble de valeurs, un ancrage territorial et un potentiel commun de développement autour des thématiques de la réparation et du réemploi. Cependant, il est aussi intéressant de noter l'existence de certains points de divergences. Les acteurs de l'économie sociale et solidaire n'apportent par exemple pas systématiquement une réponse aux questions environnementales. De plus, si l'économie circulaire apparaît comme intrinsèquement solidaire, son caractère social n'est pas toujours évident.

La table-ronde : L'économie sociale et solidaire peut-elle se recycler grâce à l'économie circulaire ?

Pour réussir sa transformation, l'économie sociale et solidaire doit aussi repenser son lien avec les acteurs de l'économie classique. A travers la mise en place de partenariats, il est possible de partager une vision et une démarche qui puissent satisfaire les différentes parties prenantes. Des initiatives dans lesquelles les acteurs de l'ESS et de l'économie classique mêlent respectivement leur capacité d'innovation et leurs moyens de production existent déjà et doivent servir de modèles pour l'avenir.

A la question de savoir s'il n'y a pas un risque de dénaturer ses projets en raisonnant notamment en termes de marché, Léon Wisznia apporte une réponse simple : le partage de la valeur est profondément ancré dans l'ADN des entreprises de l'ESS et moins dans celui des grands groupes. Cependant certaines de ces valeurs mériteraient d'être mieux définies et les élus devraient faire un travail destiné à rassembler les synergies dans le domaine. Pour créer des passerelles entre les grands groupes et l'ESS, il faudrait avant tout être clair sur ces valeurs et leurs acceptions.

Outre la mission d'interface entre les différents acteurs qui est portée par les collectivités, comment celles-ci pourraient-elles agir pour promouvoir l'ESS ? Selon Stéphan Martinez, la priorité dans son secteur - la valorisation des biodéchets - est avant tout d'ordre fiscal. En tant que petite entreprise, il s'estime lésé à ce niveau par rapport aux grands groupes du secteur. Les collectivités pourraient également imposer des normes de tri afin de « sortir la matière organique » du flux de déchets pour en diminuer la quantité globale. C'est dans ce sens, d'après Eric Gastineau, que les autorités politiques devraient agir en encourageant les bonnes pratiques et en favorisant les échanges entre acteurs privés et publics. Dans ce cadre, la commande publique - quelque soit la taille du marché - est un véritable incubateur pour les entreprises de l'ESS.

Table ronde et débats

Ces vidéos seront mises à jour ultérieurement (haute qualité).

Ces vidéos seront mises à jour ultérieurement (haute qualité).

Ces vidéos seront mises à jour ultérieurement (haute qualité).

Ces vidéos seront mises à jour ultérieurement (haute qualité).

Conclusion

Pour conclure la conférence, la parole a été donnée à Antoinette Guhl et à Jean-Marc Brûlé, président de l'Atelier. Pour les élus, le constat est simple : que ce soit au niveau de la région ou de la ville de Paris, il y a une réelle volonté politique favorisant le développement de l'ESS et de l'Economie circulaire. Cependant, au-delà de l'aide publique, il est important que les différents acteurs du secteur se fédèrent dans le but de se faire connaître et de devenir une véritable « force de lobbying ».

A propos des intervenants

  • Grégory Giavarina occupe la fonction de délégué général à l'Institut de l'économie circulaire. Sa mission principale est de promouvoir l'économie circulaire et de diffuser les bonnes pratiques entre les acteurs de cette nouvelle économie. Il travaille aussi à la création de synergies entre les différents acteurs. En savoir plus : www.institut-economie-circulaire.fr
  • Léon Wisznia est président de la Collecterie de Montreuil. Il assure la responsabilité de secrétaire du Réseau Francilien des Acteurs du Réemploi agissant dans le secteur de l'Économie Sociale et Solidaire. En savoir plus : www.reemploi-idf.org
  • Stéphan Martinez est propriétaire du « Petit Choiseul », un restaurant du deuxième arrondissement de Paris. Il est aussi fondateur de Moulinot, une entreprise de l'économie sociale et solidaire qui aide les restaurateurs, les écoles ou les hôtels à mettre en place le tri, la collecte et la valorisation des biodéchets en énergie ou en compost. En savoir plus : www.moulinot.fr
  • Eric Gastineau est directeur d'Envie Trappes, une structure d'insertion qui récupère, répare et revend à bas coût des appareils électroménagers. En savoir plus : www.envietrappes.org