8 juillet 2013

Une estimation de la valeur ajoutée de l'économie sociale et solidaire

L'Insee vient de publier dans son document « Vue d'ensemble » une première estimation de la valeur ajoutée de l'économie sociale et solidaire. 

Partager cette page

Télécharger intégralement l'étude

Pour aller plus loin :

Même si cette première estimation présente des limites, c'est une véritable avancée permettant de valoriser l'économie sociale et solidaire dans l'économie française.

L'économie sociale et solidaire représente environ 6 % de la valeur ajoutée brute créée en France en 2010, soit plus de 100 milliards d'euros.

Quatre secteurs concentrent 75 % de la valeur ajoutée de l'économie sociale et solidaire : l'action sociale (25 %), les activités financières (20 %), l'enseignement (20 %) et la santé (10 %).

La part de l'économie sociale et solidaire dans la valeur ajoutée de certains secteurs d'activités est prépondérante. C'est le cas pour l'action sociale (40 %) portée essentiellement par les associations, les assurances (40 %) activités portées par les mutuelles et les activités financières (un peu moins de 30 %) prises en charge par les banques coopératives.

On peut également relever une présence significative de l'économie sociale et solidaire dans la valeur ajoutée des activités sportives, récréatives et de loisirs (25 %) et dans l'enseignement (16 %).

Les limites de l'estimation :

  • le périmètre statistique prend en compte uniquement les entreprises ayant les statuts suivants : association, coopérative, mutuelle et fondation.
  • L'estimation repose sur l'hypothèse que, dans une activité donnée, la part des rémunération dans la valeur ajoutée est identique pour l'économie sociale et pour le reste de l'économie.

Définition de la valeur ajoutée : Solde du compte de production. Elle est égale à la valeur de la production diminuée de la consommation intermédiaire.