25 mai 2012

Les lauréats CréaRîF Entreprendre autrement 2010, que sont-ils devenus ?

En 2010, l'Atelier remettait sept prix à des entrepreneurs de l'économie sociale et solidaire. Deux ans plus tard, alors que des liens entre lauréats ont été maintenus pour échanger sur les difficultés et les avancées... chacune et chacun des créateurs peut tirer un bilan de son projet et de l'apport du prix CréaRîF.

Partager cette page
bandeau organisateurs

Marie-Noëlle Adon
Mozaïk Voyages, agence de voyage qui propose des séjours adaptés aux personnes handicapées

Ce qu'a apporté CréaRîF
Le prix Youphil Innovation sociale a apporté une aide importante quant à la publicité et au marketing et a fait connaître Mozaïk Voyages. Grâce à la mise en avant sur le site de Youphil, de nombreuses retombées presse ont été possibles (le magazine BE, Femme Actuelle, TV4Finance...)

Les perspectives
Marie-Noëlle souhaite faire partir le plus d'adhérents possible en vacances en 2012 (et tout particulièrement en été). L'enjeu est ensuite de les fidéliser pour générer un bouche à oreille positif dans le milieu très connecté du handicap.

En savoir plus : www.mozaik-voyages.fr

Pour accéder à des diaporamas sonores et des portraits d'entrepreneurs de l'économie sociale et solidaire : www.entreprendre-autrement.org

Téléchargez cet article en PDF (160 Ko)

Claire Emmanuelle Hue
Marché sur l'eau, vente de fruits et légumes en circuits courts après transports par le canal de l'Ourcq

Ce qu'apporté CréaRîF
Le prix « Mobilité douce » est arrivé au démarrage de l'activité et a apporté des soutiens techniques, financiers et surtout relationnels. Il a permis à Claire-Emmanuelle de bénéficier d'un bon réseau de compétences dont elle avait besoin. Le prix a été également un excellent vecteur de communication pour se faire connaître.

Les perspectives
2012 est l'année du vrai lancement de Marché sur l'eau. Le bateau, un ex chaland ostréicole, a été acheté et vogue depuis mi-mai 2012 sur le Canal de l'Ourcq. Côté salariés, Marché sur l'eau a embauché 2 personnes à temps plein et recrutera 3 autres personnes à temps partiel, tandis que la coopération avec les 3 maraîchers producteurs va s'intensifier et s'organiser autour d'une Charte. Parallèlement, le processus de transformation de l'association en SCIC (société coopérative à intérêt collectif) est entamé.

Pour l'avenir, Claire-Emmanuelle affiche des objectifs ambitieux : 300 abonnés en 2012 et une empreinte environnementale toujours plus réduite, pour montrer que l'Economie Sociale et Solidaire est une utopie réaliste et qu'elle propose une alternative économique viable et porteuse de sens.

En savoir plus : www.marchesurleau.com

Nikodem Rautszko
Vidéo Graphic, ateliers vidéo auprès des adolescents du quartier

Ce qu'a apporté CréaRîF
Pour Nikodem et son projet, le concours a été un véritable tremplin. Plus précisément, la journée de convention d'affaires fut riche d'échanges avec d'autres créateurs et de rencontres avec de futurs partenaires.

Le prix CréaRîF « Lien social » a valorisé son travail et apparaît aujourd'hui comme une référence qui lui donne plus de crédibilité vis à vis de ses interlocuteurs. La dotation financière a permis l'achat de matériel et un travail dans des conditions plus convenables.

Les perspectives
Le projet de structure audiovisuelle a considérablement évolué par rapport à la chaîne locale envisagée lors du concours. Nikodem et Video Graphic ont aujourd'hui noué des partenariats solides avec plusieurs municipalités (Fontenay-sous-Bois, Rosny-sous-Bois) qui font appel à leurs services, tout comme des associations locales. Lors des vacances scolaires, Nikodem continue de proposer des ateliers vidéo pour les jeunes et les familles et intervient régulièrement dans un centre social à Rosny-sous-Bois.

Madalena Guerra
Création d'un restaurant d'insertion

Ce qu'a apporté CréaRîF
La participation au concours a permis à Madalena à la fois de formaliser son projet, de prendre contact avec différents partenaires et de les rencontrer directement lors de la journée de la convention d'affaires.

Le prix « Dynamiques sociales », dont les 3000 euros ont été investis au capital de la nouvelle entreprise, a mis en avant ce projet de restaurant en insertion et a donné confiance à Madalena pour le concrétiser.

Les perspectives
Depuis 18 mois, Madalena s'est associée à trois autres personnes et le restaurant a ouvert ses portes en mai 2012. En fait, différents projets et motivations ont fusionné pour former l'équipe des Marmites volantes qui livre des repas en triporteur le midi, reçoit du public dans le 19ème et organise différents ateliers liés à la cuisine et à une bonne alimentation.

Si le statut de SARL est pour l'instant retenu, le fonctionnement est de fait celui d'une coopérative.
À terme, les Marmites volantes optera pour le statut SCOP, tandis qu'une demande d'agrément pour employer des personnes en réinsertion sociale est déposée.

En savoir plus : www.marmitesvolantes.com

Fabrice Blais
La Manufacture Innove, chantier d'autoconstruction d'habitats écologiques

Ce qu'a apporté CréaRîF
Le prix « Habiter autrement » a ancré le projet dans la réalité en lui offrant une crédibilité et une visibilité médiatique et institutionnelle. La notoriété grandissante de La Manufacture Innove a permis à Fabrice à passer du discours aux actes et de donner du corps à la SCIC et au chantier.

Les perspectives
Depuis le 21 mai 2012, la toute jeune coopérative compte 5 salariés, qui seront au nombre de 8 début juillet. Le conseil d'administration de la SCIC compte déjà 19 membres, sans compter les futures familles logées qui porteront le nombre d'associés à 35.

L'atelier est situé à Champagne-sur-Seine, le chantier devrait quant à lui débuter début juillet 2012.

Jeanne Granger
La Réserve des arts, plateforme de récupération et de valorisation de rebuts d'entreprise pour fournir les professionnels de la création

Ce qu'a apporté CréaRîF
Après une année pilote qui avait fatigué l'équipe de la Réserve des arts, le prix « Eco-Innovation » a donné au projet un réel coup de fouet ! C'était alors la preuve tant attendue que ce que porte le projet est compris, soutenu et récompensé de manière visible et durable. Depuis, pour Jeanne, l'Atelier a été un réel partenaire aussi bien en termes de ressources que de suivi du projet et de ses porteurs.

Les perspectives
La Réserve des Arts aborde aujourd'hui un cap de croissance : diversification de ses fonctions, contacts avec le réseau des Ressourceries, initiation d'un programme d'insertion. La motivation semble toujours au rendez-vous !

En savoir plus : www.lareservedesarts.org

Rachel Marques Blanchard
Ouverture d'un bar pour la communauté lesbienne

Si le prix « Diversité » a acté la reconnaissance de la création LGBT (lesbienne, gay, bi, trans) chère à Rachel, la remise des prix lui a également permis de rencontrer son actuel employeur en contrat d'apprentissage. Rachel a en effet mis son projet de bar en sommeil pour se consacrer à sa reprise d'étude, un BTS comptabilité, qui lui a ouvert les portes de son emploi actuel, au sein d'une association de lutte contre toutes les discriminations dans le milieu professionnel, grâce à de l'accompagnement, des validations des acquis de l'expérience...

bandeau partenaires 2012