8 mars 2012

Pas à Pas, l'accompagnement pour se structurer

BGE Yvelines, qui porte le DLA (dispositif local d'accompagnement) dans les Yvelines, a interviewé Anne-Sophie Mathieu, psychologue équicienne de l'association Pas à Pas. L'occasion de présenter ce centre équestre particulier et de revenir sur l'intérêt d'un accompagnement pour une association.

Partager cette page
un poney de pas à pas, monté par une jeune fille

DLA : Quel est l'objet de Pas à Pas ?

Anne-Sophie Mathieu : Notre association met en place des actions avec le cheval pour et par des personnes en situation de handicap, temporaire ou durable. Ces actions sont à visée éducative ou thérapeutique, nous espérons dans l'avenir pouvoir développer des actions de loisir. Nous accueillons des enfants, adolescents, adultes en situation de handicap, avec des problématiques très variées : handicap mental, handicap moteur, autisme, polyhandicap, maladie épileptique, situation de mal être, hyperactivité, handicap social ...

Nos actions s'inscrivent dans le métier de l'équicie : le cheval est considéré comme un support de médiation pour aider les personnes à retrouver bien être et confiance en soi. Les chevaux, éduqués dans cette optique, permettent d'établir des relations authentiques, originales et deviennent les meilleurs médiateurs là où la communication traditionnelle reste difficile.

Ainsi, si le choix est fait de monter sur le cheval, les mouvements générés par les déplacements vont avoir une action bénéfique sur la musculature et le tonus, sur l'équilibre, sur l'orientation dans le temps et dans l'espace. Il va également permettre l'expression et le développement de la sensorialité.

DLA : Qu'est ce qui vous a amené à faire appel au DLA ?

ASM : Nous avons été amenés à faire appel au DLA parce que nous étions en situation difficile, tant financièrement qu'au niveau du fonctionnement de notre association. Nous avions besoin de nous structurer et de trouver des solutions à court terme pour pouvoir continuer nos actions.

DLA : Quelles ont été les actions menées avec ce dispositif ?

ASM : Les actions menées avec le DLA ont été d'abord une analyse du fonctionnement de la trésorerie, en parallèle d'un travail sur l'organisation et la structuration de l'association. Récemment a été réalisé un dossier de demande de rescrit fiscal afin de faire réviser la décision prise par l'administration fiscale de soumettre Pas à Pas à la TVA. La demande est en cours d'instruction.

bannière pas à pas

DLA : Pour quels résultats ?

ASM : L'accompagnement DLA sur le financement de l'association et la structuration nous a permis de mettre en place des outils de suivi de trésorerie, de créer des groupes de travail (communication, recherche de subventions, travail des poneys, organisation de manifestations), de mobiliser les bénévoles de manière plus structurée, d'élaborer un dossier de présentation de l'association.

Contacter Pas à Pas
  • Site web : www.pas-a-pas.org
  • 06 17 25 98 77
  • Centre équestre des Bréviaires - Domaine de la mare 78610 LES BREVIAIRES

Les photos qui illustrent l'article sont issues d'une galerie photo Picasa de Pas à Pas.

DLA : Quelles sont les perspectives aujourd'hui ?

ASM : Aujourd'hui, les perspectives de l'association sont de continuer le travail d'organisation et de structuration commencés, particulièrement avec la mobilisation des bénévoles et l'organisation de leurs missions. Nous sommes aussi à la recherche d'un lieu où nous implanter de manière à pouvoir travailler plus sereinement, et par suite de financements complémentaires pour mettre en place les infrastructures d'accueil.

DLA : Quelques conseils à donner aux associations en développement ?

ASM : Le conseil le plus important que je donnerais est de ne pas attendre que l'association soit en difficulté pour se faire aider. La structuration d'une association est primordiale pour en assurer sa pérennité.

un poney de pas à pas monté par un enfant, couché sur lui