L'Economie Sociale et Solidaire dans le champ culturel

Pour mieux appréhender les logiques de l'Economie Sociale et Solidaire agissant dans le champ de la culture, l'Atelier vous propose cette fiche thématique.

Partager cette page

L'économie de la culture en Île-de-France

Le secteur culturel regroupe de nombreuses activités variées : spectacle vivant, presse et médias, audiovisuel, édition, animation socioculturelle ... Il se décompose en trois grandes familles :

  • l'industrie culturelle (audiovisuel, édition, presse, divertissement)
  • le secteur public institutionnel (conservatoires, bibliothèques, musées) dans lequel se mélangent structures associatives, commerciales et coopératives, toutes gérées et financées par les pouvoirs publics
  • le tiers secteur, formé par des structures de plus petite taille, souvent sous statut associatif ou coopératif, disposant de financement variées.

En Île-de-France, ces différentes familles bénéficient d'une grande proximité, se côtoient et se nourrissent les unes des autres.

Il existe des déséquilibres territoriaux et sociaux dans l'accès à la culture. Le Schéma Directeur de la Région Île-de-France 2030 évoque des zones géographiques carencées en matière de culture et la nécessité de mettre en valeur le patrimoine de la petite couronne et les expressions culturelles nouvelles. Les associations de préservation du patrimoine, de soutien aux pratiques artistiques en amateur, de diffusion culturelle dans des équipements de proximité ou par voie itinérante, sont ici des acteurs sur lesquels il faudra compter. Les travaux de l'Institut d'Aménagement et d'Urbanisme - Île-de-France sur l'industrie créative incluent en grande partie ces activités dans leur champ. C'est une « filière prioritaire pour la région », une des stratégies de développement économique du Grand Paris envisagées sur certaines zones de la petite couronne.

Chiffres-clés culture en Île-de-France (source : INSEE, IAU)

  • 309 000 emplois dans les industries créatives, soit 5,5% de l'emploi francilien
  • 43% des emplois sont situés à Paris / parmi les 20 communes avec le plus d'emplois dans
  • l'industrie créative, 11 sont des arrondissements parisiens.
  • 44,3% de femmes
  • 41,4% de moins de 35 ans
  • 60 000 personnes sous le statut d'intermittent du spectacle

Chiffres-clés culture et ESS en Île-de-France (Observatoire)

  • 20,5% des établissements culturels employeurs de l'Île-de-France
  • 5851 établissements employeurs, 18% des établissements de l'ESS employeurs
  • 13 229 salariés / 11363 ETP, soit 3,5% des ETP de l'ESS
  • 53% de femmes

La culture et l'ESS en Île-de-France

C'est principalement au sein de la dernière famille, celle du tiers secteur riche en innovation culturelle et artistique, que se trouve le secteur culturel de l'ESS. Ces associations œuvrent pour un accès de tous à la culture en proposant une offre d'activités diversifiée. Surtout, les associations culturelles et artistiques sont des éléments essentiels du développement économique et social du territoire sur lequel elles sont ancrées en répondant à des besoins locaux. Les espaces d'animation socioculturels, les lieux de diffusion et de représentation de spectacle, tout comme des événements plus ponctuels de type festival, participent activement à la dynamisation d'un quartier.

Les employeurs culturels de l'ESS se distinguent dans trois secteurs d'activités : les arts du spectacle vivant, l'enseignement culturel et la gestion des salles de spectacle. Les activités culturelles sont fragmentées dans le temps et soumises à une saisonnalité particulière. De nombreux salariés peuvent ainsi intervenir dans plusieurs organisations au cours d'une même année. Le multi-salariat et la diversité des supports à l'emploi sont des caractéristiques importantes.

Pour rompre l'isolement, les acteurs culturels cherchent à se regrouper dans des fédérations représentatives, organisées le plus souvent par discipline. Aujourd'hui, le secteur culturel doit relever un enjeu important qui est la transformation de ses modèles économiques et de ses organisations pour faire face à l'évolution des publics et des pratiques culturelles.

Les interlocuteurs à connaître

Les centres de ressources culture missionnés par l'état ou les collectivités

Arcadi
Etablissement public de coopération culturelle créé à l'initiative de la Région Île-de-France, en partenariat avec l'État soutient la création artistique en Île-de-France, dans les domaines des arts de la scène et des arts numériques. (diagnostic, suivi, groupe de travail entre professionnels, accompagnement aux projets de coopération-mutualisation, d'innovation, financement de la production et de la diffusion, médiation dans les lycées, etc..)

Le Motif
observatoire du livre et de l'écrit en Ile-de-France, est un organisme associé de la Région Ile-de-France mis en place pour renforcer le lien entre les professions du livre et proposer des politiques publiques pertinentes, adaptées aux évolutions en cours.

La Fonderie
agence régionale destinée àsoutenir le développement de la filière du numérique

Les centres d'informations sectoriels ou thématiques de l'Etat
IRMA pour les musiques actuelles, le CND pour la danse, CNT pour le théâtre, CNV pour la musique et les variétés, Hors les murs pour les arts de la rue..., et le Relais culture Europe structure à l'initiative de différents ministère et de la commission européenne permettant destinée à être un appui à l'information, à l'action et à la réflexion européennes des acteurs culturels, créatifs et des médias.

Opale
Anime depuis 2004 le Centre de Ressources pour les Dispositifs Locaux d'Accompagnement sur la filière culturelle, en lien avec une cinquantaine de fédérations culturelles. L'objectif de l'association est d'accompagner la consolidation et le développement des structures artistiques et culturelles de l'ESS et de leurs emplois : conception et diffusion d'outils d'appui, valorisation des pratiques d'économie solidaire, observation et enquêtes, aide à la structuration de réseaux professionnels, contribution à la mise en œuvre de politiques publiques.

Les réseaux et fédérations impliquées dans l'ESS

L'UFISC - Union Fédérale d'Intervention des Structures Culturelle
regroupe 15 organisations régionales et nationales, représentant des structures de théâtre, cirque, arts de la rue, danse, musiques actuelles, théâtre, arts numériques..(échanges professionnelles, structuration du secteurs, valorisation des initiatives culturelles de l'ESS)

Les lieux de fabrique, espace de travail partagé et d'accompagnement

Le 100, Établissement culturel solidaire de 1800 m2, regroupement d'associations, à côté de la gare de Lyon peut accueillir simultanément au sein de ses ateliers et de son centre de formation à l'entrepreunariat culturel 280 artistes réunis autour de disciplines variées (arts plastiques, photo et vidéo, multimédia, couture, arts vivants....).

Paris Mix
«1ère grappe musicale en Ile de France», est une association qui a pour objectif de renforcer la filière musicale en Ile de France en mutualisant de nouvelles ressources humaines, des moyens techniques et en développant ensemble et solidairement de nouvelles actions à fort potentiel culturel, social et économique : groupement d'employeurs, hébergement d'entreprises, coworking, accompagnement à la promotion audiovisuelle, mise en réseau, formations "Musique et Internet", etc...

Fontaine aux livres
est une association qui a pour objet de soutenir et promouvoir les acteurs de la filière livre du Nord-Est Parisien (pépinière d'activité et espace de coworking, réseau d'entreprises, organisme de formation)

ICI Montreuil
est une coopérative, un Maker Space solidaire & collaboratif de 1.750 m2 pour les entrepreneurs de la création.

Mains d'œuvres
est une association basée à Saint-Ouen, un lieu de création et de diffusion, de recherche et d'expérience destiné à accueillir des artistes de toutes disciplines, des démarches associatives et citoyennes : espace de travail partagé, lieu de répétition, ateliers de pratiques amateurs, développement de projets de territoire, etc...

Et bien d'autres structures à connaitre sur le site de Entreprendre dans la Culture qui référence les dispositifs d'accompagnement soutenus par les pouvoirs publics dédiés aux entrepreneurs culturel : http://entreprendre-culture.fr/

Les structures d'appui de l'ESS dédiées au développement des projets et des artistes

SMarT : Coopérative de gestion de projets artistiques et culturels
SMarT propose un cadre juridique et économique aux porteurs de projets artistiques en mutualisant les services que nécessite la création d'une association ou d'une autre forme d'entreprise.

Mezzanine Admin
est un groupement d'employeurs culturels qui mutualise l'emploie d'administratifs, de coordinateurs de projets et de direction des affaires financières travaillant au plus proche de chaque structure adhérente pour le suivi de la paie des intermittents du spectacle et la mise en œuvre des activités de gestion courante.

Les CAE CLARA et CLARAbis
sont deux coopératives d'activités et d'emploi, qui permettent une nouvelle forme de l'entrepreneuriat pour tous les professionnels de la culture, audiovisuelle, numérique et mutlimédia. Les membres de la coopérative deviennent des entrepreneurs-salariés et bénéficient d'un cadre juridique structurant pour se concentrer sur leur cœur de métier.

Art'coop
est une société coopérative créer pour favoriser l'émergence d'un modèle économique alternatif dans le secteur artistiquepermet aux artistes qui n'ont pas de moyens techniques et économiques, de développer leur activité en partageant un outil de production quatre domaines d'activités : la création, la production, l'événementiel et l'accompagnement.

Pour aller plus loin dans l'observation du secteur

Pour comprendre les enjeux du secteur

Publication des contributions 2013 de l'Institut Institut de la Coopération pour la CultureCycle I « Pour des modèles économiques de la création artistique plus coopératifs et solidaires »

CAHIERS | MAI 15 | N°35 Économie sociale « Economie sociale, secteur culturel et créatif, vers une nouvelle forme d'entreprenariat social en France »

Quelques exemples

SMarT - Coopérative de gestion de projets artistiques et culturels
SMarT propose un cadre juridique et économique aux porteurs de projets artistiques en mutualisant les services que nécessite la création d'une association ou entreprise.

Mezzanine Spectacle
Mezzanine Spectacle se définit comme un pôle de compétences sur les coopérations culturelles et réunit des professionnels dotés d'une expérience dans la conduite de projets culturels. Le collectif propose de l'accompagnement et des formations à la professionnalisation des structures.

AMACCA
L'Association pour le Maintien d'Alternatives en Matière de Culture et de Création Artistique veut mettre en valeur les initiatives citoyennes en matière de culture en créant un espace citoyen participatif et local.